Menu secondaire

Publié le 12 novembre 2019

Sylvain Couthier est nommé vice-président de l’Unea

Sylvain Couthier vient renforcer le bureau directeur de l’Union nationale des entreprises adaptées (Unea). Il sera en charge de développer les partenariats économiques afin d’accompagner la réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et l’objectif d’un doublement du nombre de salariés en situation de handicap en emploi dans les entreprises adaptées d’ici 2022.

Sylvain Couthier a pour principale mission d’accompagner l’évolution du secteur adapté, suite aux réformes conjointes du modèle « entreprise adaptée » et de l’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH), adoptées dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Il est notamment en charge de mobiliser les entreprises adaptées et les acteurs économiques pour développer des coopérations dans plusieurs domaines (achats, recrutements, projets innovants…) afin de créer toutes les conditions d’un déploiement, dans toutes les entreprises, d’une stratégie favorable à l’emploi des personnes handicapées.

Objectif : mise à l’emploi de 40 000 personnes en situation de handicap d’ici fin 2022 

Depuis 20 ans, l’Unea met à la disposition des entreprises adaptées des outils et des services pour les accompagner au quotidien dans leur mission économique et sociale. Suite à la réforme de l’OETH, applicable au 1er janvier 2020, la sous-traitance auprès des entreprises adaptées et des Esat n’est plus comptabilisée dans les 6 % de taux d’emploi de personnes en situation de handicap de l’entreprise cliente. Elle continue toutefois à pouvoir être déduite des cotisations dûes auprès de l’Agefiph (privé) et du FIPHFP (public) et à être intégrée dans la déclaration de performance extra-financière (DPEF) et les rapports RSE. En parallèle de cette incitation à l’emploi direct de travailleurs handicapés au sein des entreprises et administrations, l’objectif de la réforme est de doubler le nombre de salariés en situation de handicap dans l’emploi en entreprise adaptée d’ici 2022. Ces 40 000 mises à l’emploi pourront se faire au sein des entreprises adaptées par l’intermédiaire des dispositifs d’expérimentation que sont les CCD Tremplin (CDDT), les Entreprises adaptées de travail temporaire (EATT) et les entreprises pro-inclusives.

Accompagner le changement d’échelle du secteur adapté

Pour relever ces challenges, l’Unea redéfinit ses missions et son modèle afin de faire des entreprises adaptées le fer de lance de l’entreprise inclusive de demain et de booster l’emploi des personnes en situation de handicap en embarquant toutes les parties prenantes : donneurs d’ordre, Service public de l’emploi (SPE), missions locales, réseaux d’entreprises, entreprises adaptées, etc. Sylvain Couthier, du fait de sa double casquette de dirigeant d’une entreprise adaptée et de membre actif de l’Unea depuis 2010 (délégué régional pour l’Ile-de-France, puis administrateur de l’Unea), a pour mission dans ses nouvelles fonctions de développer des partenariats innovants avec les donneurs d’ordre (grands groupes, ETI, PME).

« Cela passe par exemple par l’assistance à maîtrise d’ouvrage RH auprès des donneurs d’ordre afin de définir des fiches de postes précises de leurs besoins et le type de formation nécessaire pour permettre aux personnes handicapées d’être correctement formées au sein des entreprises adaptées dans le cadre des contrats à durée déterminée tremplin (CDD Tremplin) », explique Sylvain Couthier.

A titre d’exemple, parmi les dispositifs qui pourront être déployés et illustrant ces partenariats économiques : l’Inclusive Tour, un tour de France en 16 étapes d’octobre 2019 à décembre 2020 pour booster l’emploi des personnes en situation de handicap, organisé par l’Unea avec l’APF France Handicap, l’Unapei, l’Agefiph, le Conseil de l’inclusion dans l’emploi et le Mouves.